Association Acrimonie danse Hip Hop nord finistère bretagne


Aller au contenu

Projet

Ecole de danse

Le projet

L’association Acrimonie est une association de loi 1901 dont l’objet social est de promouvoir la culture Hip Hop afin de permettre son développement, notamment par le biais de la danse. Soutenue par le conseil général du Finistère en tant qu’école de danse à rayonnement local et agréée « Jeunesse et éducation populaire», elle développe sa dynamique autour de valeurs morales, éducatives et culturelles.

L’association Acrimonie fédère un réseau de structures autour d’un projet intitulé «Open style» ayant pour but de développer l’enseignement de la danse Hip Hop et les actions culturelles en lien avec cette transmission pédagogique.

Les moyens mis en œuvre par l’association sont :
* Une équipe de professionnels
* Une diversité de lieux d’enseignements, grâce à un travail en réseau sur le territoire
* Une programmation artistique sur le territoire


Ces moyens répondent à des objectifs sociauxet culturels, le projet «Open Style», définis en fonction de constats liés au territoire d’intervention de l’associationun milieu rural et une offre culturelle rare en matière de culture hip hop.


Le projet socioculturel « HIP OPen’style » :

Ce titre annonce la philosophie de l’association, le mot anglais « open » signifiant « ouvert ».
Les objectifs sont ainsi :

* La transmission des fondamentaux de la danse hip hop et la mise en place d’une progression pédagogique adaptée à l’âge, au niveau et à l’ambition de l’élève.

* L’accessibilité :
géographique (proximité), financière (coûts) et tout public (mixité sociale)

* L’ouverture culturelle et artistique : mise en place de temps forts où le public peut être spectateur et acteur.

* La valorisation de la culture hip hop au sens large intégrer les différents piliers de la culture lors des évènements organisés (Graff, Djing, Chant) avec une priorité donnée à la danse hip hop.

* Un travail axé vers la mixité et l’intergénération : actions menées en partenariat avec l’association Anima’Niak de Plouvorn dans le cadre du festival « 6ème Sens ».

* Le développement de la vie associative et notamment du bénévolat.

Au-delà de la pratique, l’association Acrimonie s’attache à transmettre des valeurs de respect, tolérance, esprit d’équipe … et axe toutes ses actions vers le partage et la convivialité. Elle permet aux jeunes de prendre part à la vie associative, ce qui représente un pas vers la citoyenneté.



La signification du terme "Acrimonie"

« Acrimonie » est un terme qui s'applique à une personne, à son caractère, à sa conduite, et particulièrement à ses paroles... il signifie : « Aigreur qui est ou qui paraît méchante, blessante ». Riche en sens, ce mot peut sembler opposé à nos objectifs constants de partage et d'échange, mais ce choix est un symbole qui trouve son origine dans les débuts de l'association. En effet, il illustre le regard extérieur porté par des personnes qui ne connaissaient pas le groupe, ni ses activités mais qui les ont jugé et caractérisé ainsi. Les apparences n'étaient certes pas en faveur des jeunes qui écrivaient des chansons de rap, dansaient sur de la musique Hip Hop et parlaient avec leurs termes et leurs accents, respectueux, mais semble-t-il « non-conformes ».


Acrimonie garantie l’accès à la Culture Hip Hop dans le Finistère Nord, accompagnée par son partenaire au quotidien, l'association Anima'Niak. Elle intervient ainsi :

- D'une part, par la mise en place d’initiations de danse dans le secteur du Nord Finistère, entre Guipavas et Landivisiau.
La fréquence des cours est de 1 fois par semaine et la durée dépend de l'âge des participants
(45 min : 5/6 ans --- 1h à 1h15 : 7/11 ans --- 1h15 à 1h30 : 12/17 ans et adultes)

- D'autre part, par la mise en place de projets socioculturels structurés et adaptés à tous les publics

L'association Anima'Niak développe la danse hip hop comme un support d'animation permettant :

- De travailler avec de nombreuses structures afin de garantir un accès à tous les publics, à tous les âges : Associations, municipalités, écoles de danse, établissements scolaires (Plouvorn, Guipavas, Tréflaouénan); spécialisés (EHPAD, Foyer de vie «Génêts d’Or»).

- De former des danseurs Hip Hop en fonction d'objectifs individuels en matière d'évolution scénique, artistique, pédagogique (transmission), technique (battles) ... chacun est auteur et acteur de son propre parcours.







Le hip-hop


L'idée de la Culture hip hop a plusieurs parrains (Afrika Bambaataa, Kool Herc, Grand Master Flashc). Ils ont eu pour point commun d'animer les street parties du Bronx au milieu des annees 70 a New York. Il est certain que le terme hip hop est né dans ces fêtes de quartier, a la fois des lieux de brassage musical (entre disco, electro, funk, sons jamaicains), d'innovations DJ (dubbing, scratch, break beat, remixe) ou gestuelles (breaking, electric Boogie).

Une puissance inegalée fait vibrer le public au son du break beat. Au lieu d'enchainer les disques, les DJ's les désossent en fragments et reconstruisent un rythme leave. Dans les blocks parties, les premiers rappeurs et danseurs s'exercent, litteralement tenus par le rythme et l'interpellation (talk over) des Maitres de cérémonie (MC's).

Les échanges des danseurs et rappeurs entre eux et avec le public transforment les bagarres rituelles de quartier en scenes choregraphiées par les breakers et rythmées par les joutes verbales des MC's. De veritables équipes (crew) se forment, perfectionnant leur style.

Dans le Hip Hop, on retrouve plusiuers danses distinctes, en voici les principales :

Hip Hop, musicalité, rythme et feeling.
Le Hip Hop est à l’origine de toutes les danses urbaines. Ecléctique, il s’est enrichi au fil de son histoire de différentes influences. De la Old à la New School en passant par le Pop, Lock et Break, il reflète la diversité des cultures urbaines. Une danse du mouvement toujours en mouvement! De la musicalité dans la technique : un juste équilibre entre feeling et performance.


New style, un style où tout est permis.
Le New Style est un style hétéroclite où chacun peut s’exprimer à sa façon, mélangeant Pop, Lock, Break, danse africaine ou tout autre mouvement de son inspiration. Il est donc important d’avoir une connaissance sur les techniques de base de la danse Hip Hop, et d’harmoniser le rapport musique et mouvement. A partir de là, tout est permis !
--> Vidéo de New Style

Break Dance, des figures qui dépassent les lois de la physique.
Le Breakdance se pratique essentiellement au sol de manière très énergique pour réaliser des figures acrobatiques tout en gardant son centre de gravité en équilibre. Très populaire, le Breakdance est bien adapté à l’esprit de compétition qui règne dans les « battles ».
--> Vidéo de Breakdance

Le Top-Rocking
Le Top-Rock est un des styles de danse du Breakdance, sans doute le plus accessible au plus grand nombre. Il s’agit de l’apprentissage des pas de préparation du B-Boy pour effectuer la descente au sol.
--> Vidéo de Top Rock

House, une danse née dans les boîtes de nuit.
La House est une danse qui se développe dans les clubs new yorkais dans les années 1980. Elle se traduit par un riche mélange de pas d’origines très diverses : Salsa, Afro, claquettes… Cette danse se reconnaît par un style léger et aérien.
--> Vidéo de House

Popping, pour un style stroboscopique et mécanique.
Le Popping est une danse popularisée par les Electric Boogaloos dont le principe de base est la contraction et la décontraction des muscles. Le Popping, tout comme le Locking, est une danse faisant partie des Funkstyles.
--> Vidéo de Popping

Locking, give me five.
Le Locking, ou Lock, est une danse de club appartenant au Funkstyle (Pop et Lock). Cette danse a été inventée par Don Campbell lorsqu’il était jeune et qu’il essayait de reproduire certains mouvements qu’il voyait à la télévision, au début des années 1970.
--> Vidéo de Locking

...et il y en a d'autres : Street Dance, Krump, Ragga, Dancehall, etc.



Accueil | Ecole de danse | Evenements | Shop | Médias | Contact | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu